Aller au contenu principal
x

Ce que le premier confinement nous a enseigné pour préparer le second.

La conséquence du confinement sur le commerce

 

Au premier abord, l'équation semble simple, les magasins physiques étant fermés, les consommateurs se rendent sur Internet pour faire leur shopping. Mais les observations des comportements d'achats depuis le confinement sont en réalité plus complexes et certaines tendances ont impacté le e-commerce sur le long terme.

 

Les internautes ont d'abord été à la recherche de nouvelles catégories de produits. Pour limiter leurs sorties ils ont préféré commander en ligne des produits qu'ils avaient l'habitude de trouver en magasin comme les produits alimentaires d'épicerie, les produits bébés ou encore les jeux pour enfant.

D'autres catégories ont également connu une croissance importante car les consommateurs ont dû trouver des moyens de s'occuper à la maison. Cette nouvelle tendance a donc renforcé l'attrait pour les jeux de société, les jeux vidéo, les livres mais aussi le matériel de sport.

La normalisation du télétravail a augmenté les ventes de matériel informatique et d'équipement de bureau.

L’après confinement pour les commerçants français

 

Certaines de ces tendances perdurent à la sortie du confinement car de nouvelles habitudes se sont installées : les articles de sport gardent une certaine ampleur. Les consommateurs sont réticents à retourner en salle de sport et préfèrent s'équiper chez eux. De plus certaines salles de sport sont de nouveau fermées. Ils continuent de s'équiper pour le télétravail car le retour au bureau est encore partiel et on adopte une nouvelle manière de travailler.

 

Ces nouvelles tendances côté consommateurs créent également de nouveaux défis pour les entreprises qui commercialisent ces produits.

Tout d'abord il y a un enjeu pour les enseignes qui commercialisent à la fois leur produits dans des magasins physiques et sur une boutique en ligne : convertir les clients “physiques” en clients internautes.

A quelles difficultés les e-commerçants ont-ils dû faire face?

  • Ralentissement de la logistique pour certaines structures en cas de manque de personnel ou de mesures sanitaires difficiles à respecter dans les entrepôts.
  • Surcharge des transporteurs et donc retards sur les livraisons, pouvant causer de l'insatisfaction client.
  • Ruptures de stocks et difficulté de réapprovisionnement pour la marchandise importée de l'étranger.

 

Que s'est-il passé pour Cdiscount?

 

Sur le site de Cdiscount, ces tendances se sont répercutées et de nouvelles catégories ont été recherchées et achetées par les clients. De nouveaux internautes ont découvert et ont acheté sur Cdiscount pour compenser l’indisponibilité des magasins physiques.

Cdiscount a également accompagné les TPE et PME en difficulté lors de cette période. Une procédure facilitée pour s’inscrire et ouvrir une boutique sur la Marketplace a été mise en place.

60 millions de masques ont été livrés par Cdiscount aux entreprises françaises.

Des mesures sanitaires ont été instaurées dans les entrepôts et le service logistique a réussi à maintenir un délai de livraison optimal avec une possibilité de livrer le lendemain une grande partie des produits.

Cdiscount.com est devenu, pendant le confinement, une véritable alternative au supermarché physique pour certains biens de première et de seconde nécessité. Les consommateurs livrés rapidement et satisfaits de leur expérience ont donc maintenu certaines habitudes de consommations, même après la réouverture des magasins physiques.

Re-confinement et shopping season

 

Tout ce que nous avons expérimenté pendant la première phase nous a permis d’être mieux préparé pour faire face à cette seconde phase de confinement. Nous savons ce dont les consommateurs pourraient avoir besoin et nous savons comment optimiser notre réponse à la demande.

 

Cependant cette fois-ci il y a un paramètre supplémentaire, car nous entrons dans la période la plus intense de l’année pour le e-commerce avec notamment les opérations commerciales de fin d'année. Cdiscount a donc remis en place un dispositif pour accompagner au mieux les TPE et PME françaises qui souhaitent rejoindre la marketplace, avec notamment le remboursement des frais de commission pour les commandes retirées en magasin* (click and collect). Ce dispositif est aussi valable pour les vendeurs qui ont déjà une boutique sur Cdiscount et qui activent le click and collect.

 

*Consulter les conditions du dispositif ici.